Violée par mon oncle: Témoignage SIA

En août 1982, je me suis faite violer par mon oncle dans le pavillon voisin de celui de mes parents.

A l’âge de 44 ans j’ai mis des mots sur ce qui m’est arrivé dans mon enfance. Avant je minimisais l’événement, je considérais cela comme des attouchements sans gravité. La plupart du temps, j’avais oublié cet événement. A l’âge de 30 ans j’ai déménagé pour aller travailler dans la ville voisine. C’est à cette période que j’en ai parlé pour la première fois à un psychiatre. Il m’a seulement dit : “il y a prescription, vous ne pouvez pas porter plainte”. Je ne sais pas si c’était vrai, en 2001, 20 ans après… Je pense maintenant que les médecins que j’ai consulté dans ma vie devinaient, et ne soignaient pas. J’en étais pourtant malade avec des impacts importants à tous les niveaux. Maintenant avec les SIA, j’apprends à exprimer ma colère, et ça va bien finir par aller mieux. Depuis mon arrivée à SIA en novembre 2017, je prends soin de moi. Je ne suis plus seule, c’est un soulagement.



Pour savoir si SIA est pour vous, vous pouvez tout d’abord répondre aux 20 questions de SIA. Comment définit-on l’inceste à SIA, ou quelles sont les caractéristiques des survivants d’abus sexuel? D’autre part, vous pouvez aussi commander des publications, ou bien lire nos témoignages.  Assister à une réunion, ou encore découvrir notre programme en 12 étapes. Vous pouvez enfin consulter les questions fréquentes ou nous écrire.